La Valse

La valse dite « criolla », dansée sur le Rio de la Plata, a ses origines en Europe mais partage la même instrumentation que le tango. Cet atelier illustre différents rythmes qui s’insèrent dans le 123123… de la valse.

Le rythme de base de la valse

La structure est ternaire, 1-2-3-1-2-3…. avec un temps fort sur le 1. Le temps « rapide » 1231.. est donc trois fois plus rapide que le temps « moyen » 1- -1. Toute la subtilité de la valse est dans la manière de danser les « contretemps », façon un peu vague de désigner les temps 2 et 3, que l’on accentue ou non.

Rythme « 31 » (on le trouve dans les origines viennoises de la valse) : 1 – 31 – 31… Le temps 2 est faible, le temps 3 est accentué (moins que le 1 qui conclut).

Rythme « 12 », typique de beaucoup de valses « criolla » : 12 – 12 – 12…. Le temps 3 est le temps faible. On obtient une suspension et une impression de légèreté.

Enfin, bien que la valse soit ternaire, il arrive que l’orchestre joue une subdivision en deux temps de l’intervalle 1 – – 1, c’est le « 2 pour 3 » : 1 – b – 1. Le temps b tombe entre le 2 et le 3 du rythme ternaire.

De la valse viennoise à la valse « criolla »

Très Jolie par l’Orquesta Típica Victor

Bajo un Cielo de Estrellas par F. Lomuto : écouter la contrebasse « poum…poum…poum…poumpoumpoumpoum »… sur le temps 4

Exemple de rythme « 31 » : Isabelita par E. Rodriguez, et quantités d’autres valses.

Exemple de rythme « 12 » : Marcheta par R. Biagi, La Tapera par E. Donato, thème B, Temo par la Típica Victor.

Exemple de rythme « 23 » : Isabelita (0:26)

Combinaisons : 1231’ et 12312’ : Mañana por la mañana (E. Rodriguez)

2 pour 3 (brefs passages) : Corazón de Oro (La Tubatango, 0:12), Nube Gris (F. Canaro, 0:09), Cortando Camino (C. Di Sarli, 0:28), Lo que Vieron tus Ojos (F. Lomuto,0:30)

Noter aussi dans Irene (J. D’Arienzo), très rapide, la marque 1 (2) 3 (1) 2 (3) 1 (thème B, 0:28), ce qui donne trois temps forts à intervalles égaux répartis sur sur deux mesures : le temps « lent » 1—(1)—1

EXERCICES d’écoute : battements de main ou pas très simples.

1. Battre les temps forts (moyen), ou le temps lent (entendre les phrases).
2. Battre le 2, ou le 3 tout seuls. Battre le 12, ou le 31, le 23, le 2 pour 3. Reconnaître quand nos battements accompagnent ce qui est joué, ou au contraire le complètent.
3. Ecouter plusieurs fois la même valse et tenter de suivre les variations de rythmes.
4. Placer au contraire des combinaisons rythmiques qui ne sont pas jouées.